Histoire et environnement

Histoire

Les villages de la région furent partagés par les grandes abbayes : Sart-Dames n'échappa pas à cette règle puisqu'elle fit partie des terres exploitées par les abbayes de Villers et d'Affligem. Après de nombreuses dissensions, Villers et Affligem procédèrent, en 1235, à un échange de leurs biens. À la fin du XVIIIe siècle, le village actuel est né de la fusion de la commune de Sart-Dames-Avelines (ancienne dépendance du château de Houtain-le-Val) et de la commune de Thill (toutes les sections du cadastre actuel à l'exception de celle de la Houlette et du village). C'est le cours d'eau le ri du Pré des Saules qui servait de limite entre les communes. Au début du XIXe siècle, on recensait trois brasseries, deux distilleries, trois moulins à huile et deux moulins à eau. À cette époque, presque tous les ouvriers de la commune étaient des maçons ou des briquetiers et n'hésitaient pas à exporter leur savoir-faire.

Géographie

Sart-Dames-Avelines est un village du Brabant wallon, situé à la source de la Thyle. Il fait aujourd'hui partie de la commune de Villers-la-Ville, en Brabant wallon (Région wallonne de Belgique). C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977. Le cadastre divise le territoire de Sart-Dames-Avelines en sept sections : le Champ Hulet, Piraumont, le Champ Padrie, la Houlette, Thil, le Bois de la Hutte et la Bruyère. Cet important village offre à l'agriculture les plaines fertiles des parties méridionales et occidentales de son territoire, mais, aux abords de l'église où le sol s'élève à 128 mètres et vers le « Marais », le relief devient très accidenté et raviné, présentant des pentes rapides parfois rocailleuses.